Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

« Chez moi, on mange des pizzas Dr. Oetker! »

Texte : Sarah Braun

Antoine Weber - Extrabold - Luxembourg

Antoine Weber, owner de la boutique Extrabold, s’est pris au jeu de notre interview « Into the head of… » L’occasion de nous parler de sa passion pour les pizzas surgelées.

Ton pire look ?
Oh mince, il faut vraiment que je réponde ? Survèt’ Lacoste, petit sac en bandouillère, chaussettes Bart Simpson… Ouais, j’ai fait ça, la totale (rires). J’avais la vingtaine et je vivais à Marseille. Si ça peut justifier la panoplie !

Ton son du moment ?
Ma copine m’a fait découvrir Chet Faker, et j’ai bien accroché. Depuis, je me le passe en boucle.

On mange quoi chez toi ?
Des pizzas Dr. Oetker. Six jours sur sept (rires). Oui, je suis un fin gourmet !

Ton prochain tatouage ?
Aucun. Je fais partie des rares personnes à ne pas en avoir, je crois. Ça ne me dit rien du tout en fait, et surtout, je sais très bien qu’à peine 15 jours après l’avoir fait, je serai lassé.

Tu es plutôt expo, théâtre ou danse contemporaine ?
Expo ! J’ai adoré la dernière du Mudam… l’Anglais… Tony Cragg. J’essaye de faire deux expos par mois, environ. On a de la chance à Luxembourg, il y a souvent des expos cool à faire.

The place to be ?
J’habite au Limpertsberg et j’aime bien allez aux Trams’. L’ambiance est cool, leur burger et leur flammenkueche sont délicieux ! On y a récemment fêté le départ d’un copain, jusqu’à 1h du matin. Mais il y a des travaux dans ma rue, alors quand les ouvriers ont commencé avec le marteau-piqueur à 7h, c’était moins drôle ! J’aime bien aussi le Culturando – le rapport qualité-prix est juste incroyable – et le resto libanais, en face du Café des Tramways, est aussi super bon (le Kicheneck, ndlr.). J’adore ce quartier !

Ton dernier binge watching ?
La série Narco. On m’en avait parlé, j’ai jeté un œil par curiosité et j’ai tout de suite accroché. L’histoire de Pablo Escobar m’intéresse.

Ton lieu de vacances idéal ?
Je rentre d’Algarve (en effet, il est tout bronzé, ndlr.), et si on me dit « fais ta valise, on y retourne », je signe direct ! J’ai tout aimé : la nature, les gens. Ils sont paisibles, accueillants. Il y a la mer, il fait chaud, tu peux faire du surf. Je suis passé par Secret Places et je leur mets un 10/10, je n’ai pas été déçu une seule fois. C’était énorme !

Hunger Games ou 50 Nuances de Grey ?
Par défaut, Hunger Games, mais je ne suis pas très blockbusters. Je préfère la programmation plus indépendante du Ciné Utopia. Mon dernier film ? Toni Erdmann, une production allemande. Je le conseille. J’aime bien le cinéma belge, français, autrichien, aussi.

Champagne ou pression ?
Bière, sans hésiter ! Avec une préférence pour la blanche.

Ton dernier péché ?
Hier soir : une pizza de ce cher Dr. Oetker. Tomates-mozzarella, c’est la meilleure (rires) !

A quoi tu joues ?
Je suis comme un gosse, je viens de m’acheter un canoë-kayak et je suis carrément impatient de pouvoir en faire sur le lac de Haute-Sûre.

T’as quoi en tête ?
Aller camper en pleine nature au lac de Haute-Sûre et y faire du canoë (rires) ! Plus sérieusement, je viens de présenter ma première collab’ avec Obey, un projet très cool qui me tient à cœur. La prochaine sera avec Komono, pour les 10 ans d’Extrabold. Je suis aussi en discussions avec d’autres marques streetwear. Depuis que je suis seul à la tête de la boutique (il s’est séparé de ses deux associés il y a quelques mois, ndlr), je suis plus libre, tout est plus simple et je peux me consacrer à plein de choses que j’avais envie de faire. C’est très cool.

 

Antoine Weber, owner de la boutique Extrabold, s’est pris au jeu de notre interview « Into the head of… » L’occasion de nous parler de sa passion pour les pizzas surgelées.