Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Kliber, l’appli’ qui recrute!

Texte Godefroy Gordet

Kliber nous a été présenté ce matin (9 juillet) par ses co-fondateurs Nathalie Dondelinger et Jonathan Levi, tout sourire pour le lancement de leur novatrice application.

Qui?

A l’origine du projet, Nathalie Dondelinger, fondatrice de more attitude communication, et un CV long comme le bras dans la communication, entres autres. Jonathan Levi, un jeune ingénieur informatique (qui n’a pas encore 20 ans) et qui signe là sa deuxième application mobile. Il se lance dans l’aventure Kliber tout en continuant son diplôme de fin d’études au Luxembourg. Deux entrepreneurs soutenus par Clifford Chance, Arendt & Medernach, les Hopitaux Robert Schuman, MNKS, Motorway Luxembourg, filiale de TOTAL Luxembourg, PwC Luxembourg et la BIL, dont Veronika Stepanova (Head of Recruitment and Mobility) se réjouit du partenariat, « Leur succès sera le nôtre! ».

Co-founders

Quoi?

C’est depuis le 1er juillet, tout récemment, que l’application est en téléchargement libre sur l’Apple Store. Une date symbolique pour les deux créateurs de Kliber qui notent avoir attendu depuis longtemps l’accord d’Apple. Plus qu’une application, Kliber est une start-up luxembourgeoise qui offre de nouvelles perspectives aux recruteurs et aux chercheurs d’emploi. « Les smartphone mangent le monde », plaisante le jeune ingénieur. Ancré dans la dynamique smartphone qui domine le monde d’aujourd’hui, Kliber est en phase avec les techniques de communication de demain. « Un mélange de LinkedIn et de Facebook », souligne à juste titre Nathalie Dondelinger pour mettre en évidence les facilités de prise en main de Kliber.

Pourquoi?

Conséquence de la prédominance de la génération X, les fameux digital natives, qui envahira de moitié le marché de l’emploi d’ici 2020, Kliber est née de l’ambition de Nathalie et Jonathan de mettre en relation directe les candidats et les recruteurs par vidéo, pour un échange direct et rapide. Comme le fait remarquer Jonathan, il est important de savoir aussi qui est l’employeur.

« Difficile de juger sur un CV traditionnel si le candidat correspond réellement au profil requis ou pas », explique Nathalie Dondelinger. Kliber se veut révélatrice des compétences professionnelles autant que de la personnalité de chacun des candidats.  C’est peut-être là le plus grand des atouts de ce concept: révéler un individu et non un CV formel et impersonnel. « Les habitudes de communication ont changé. Le CV par contre, n’a jamais été repensé », insiste Jonathan Levi.

screen2

Comment?

C’est entre le Luxembourg et la Grande Région que se positionne la sélection de profil de l’application Kliber, « pour rester proche des attentes des recruteurs », explique Nathalie. Pour le recruteur, l’appli’ est conçue de façon à ce que chaque entreprise gère son compte de façon indépendante. Le recruteur peut ainsi publier ses offres en publiant des vidéos de présentation, et visualiser les candidatures, elles-mêmes en vidéo. « Le candidat se fait une image plus concrète de son futur employeur potentiel », expliquent les associés. La vidéo leur semble une solution idéale pour répondre aux critères (ambiance, collègues, patron, flexibilité…) de la nouvelle génération de travailleurs. Pour le candidat, Kliber est une application d’abord gratuite. Plus besoin d’aller cotiser aux myriades de sites payants. Après enregistrement, le chercheur d’emploi accède aux offres (classées par catégories) et postule en répondant à 4 questions établies par l’employeur en répondant directement et en 20 secondes par vidéo. Rien de plus simple. Si sa candidature est retenue, une « push notification » l’informera.

Vanksen nous gratifie même d’une vidéo, tout ce qu’il y a de plus clair, pour mettre en valeur la révolutionnaire Kliber.