Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

La Philarmonie lève le voile sur la saison à venir

La Philharmonie et l‘Orchestre Philharmonique du Luxembourg (OPL) ont présenté mercredi le programme de la saison 2018/19. Une fois de plus, des grands noms de la musique classique figurent au programme, mais pas que. Des programmes plus « variés » auront également une place importante dans les mois à venir. Petit tour d’horizon de ce qui nous attend.

Comme à son habitude, le repère des mélomanes du pays nous a reservé de nombreuses surprises, et de grands noms de la musique classique figurent évidemment au programme : des instrumentistes de prestige, tels que Jordi Savall et Lang Lang, la soprano Patricia Petibon ou encore Sir Simon Rattle, artiste invité à la tête du London Symphony Orchestra. D’autres phalanges célèbres, tels que les Wiener Philharmoniker et le Royal Concertgebouw Orchestra d‘Amsterdam contribueront à la diversité artistique de ce programme.

Du côté des artistes en résidence, le public aura la chance de découvrir la pianiste Yuja Wang, le chef Philippe Herreweghe et l’excellent jazzman Brad Mehldau. Bien qu’ils affichent tous les trois un style radicalement différent, leur capacité à concilier originalité et tradition, improvisation et interprétation les rapproche indéniablement.

De la diversité pour attirer un autre public

Dans sa volonté d’attirer un public plus large, la Philarmonie proposera une diversité musicale plus importante à travers des rencontres avec des champs culturels et des genres plus variés. On peut notamment citer le joueur de oud tunisien Anouar Brahem, le chanteur de jazz Gregory Porter, ou encore dans le cadre du Festival rainy days, les Einstürzenden Neubauten. Après un coup d’envoi couronné de succès la saison dernière, la série Urban se poursuit cette saison avec deux concerts dans la Salle de Musique de Chambre et concentre son attention, entre autres, sur le musicien multi-instrumentiste islandais Ólafur Arnalds et sur le pianiste de jazz Chilly Gonzales, aux projets toujours effervescents. Le Festival atlântico permettra quant à lui de profiter pleinement d’une semaine de musique des pays lusophones, dans toute leur richesse et leur diversité.

Les artistes luxembourgeois toujours à l’honneur

Bien entendu, vous l’aurez compris, la Philarmonie accueillera une fois de plus des artistes venus du monde entier. Malgré tout, les artistes de la scène locale ne seront pas en reste. Dans le cadre de la série Urban, Pascal Schumacher se produira au vibraphone dans son nouveau projet : Rosace.8. Lors d’une soirée de latin-jazz, le Luxembourg Jazz Orchestra partage la scène avec le célèbre Trio Michel Camilo. Gast Waltzing et Angélique Kidjo, deux familiers de l’OPL, reviendront à la Philharmonie pour y présenter, sur la scène du Grand Auditorium, leur projet couronné par un Grammy. Le Festival rainy days accueille des ensembles luxembourgeois, tels que United Instruments of Lucilin et les Noise Watchers et propose également en création des œuvres de compositeurs luxembourgeois. Et comme son titre l’indique, la série Fräiräim ouvrira la scène, selon son principe fondateur et avec son habituelle joie créatrice, aux représentants de la scène musicale luxembourgeoise.

Vous l’aurez compris, comme chaque année, le programme de la Philarmonie s’annonce riche en découverte et se révèle être plus diversifié que jamais. On est convaincu que chacun trouvera son bonheur. Nous, c’est déjà le cas, et il nous tarde déjà que cette saison 2018-2019 débute.