Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Festival d’Avignon: le Luxembourg se démarque !

Texte : Alissia Lejeune
+
de photos

Le Festival d’Avignon est l’une des plus importantes manifestations internationales du spectacle vivant contemporain. Cette année, le Luxembourg se fait la part belle avec une présence inédite au sein de la programmation et de la ville du spectacle.

Chaque année, au mois de juillet, la culture investit les rues d’Avignon, transformant la ville provençale en un gigantesque théâtre. Une cité de création et de partage. Des dizaines de milliers d’amoureux du spectacle se pressent dans ce forum à ciel ouvert pour partager une passion qui dépasse toutes les frontières. Si l’affluence est moindre et contrôlée cette année en raison des restrictions sanitaires, l’art s’installe tout de même, un art polyglotte, composé de différentes oeuvres internationales. 

Le Luxembourg flâne au Festival d’Avignon

C’était en 1998, la première fois que le Luxembourg a présenté officiellement une création de son cru dans le cadre du festival « Off » Avignon, tout juste créé. Au fil du temps, la culture grand-ducale a pris l’habitude de quitter ses remparts pour prendre ses quartiers d’été dans la cité provençale. Aujourd’hui sa présence s’est non seulement développée mais renforcée. Depuis 2019, un partenariat avec la région Grand Est lui assure une place dans la programmation de La Caserne pour l’une de ses créations nationales. 

Une présence remarquée

C’est année, le Grand-Duché se présente en force dans la cité des papes avec trois créations, quatre coproductions dans le festival « Off », cinq coproductions et une contribution dans le festival « In ». 

Trois créations dans le festival « Off » : une forte présence féminine

  • Sales Gosses de Mihaela Michailov, dans une mise en scène de Fabio Godinho, produite par le Théâtre du Centaure, à La Caserne du 7 au 26 juillet
  • The Passion of Andrea 2, création chorégraphique de Simone Mousset, aux Hivernales du 10 au 20 juillet
  • The Hidden Garden, création chorégraphique de Jill Crovisier, au Théâtre Golovine du 7 au 29 juillet. 

Parmi les quatre coproductions on retrouve entre autres :

  • Billy la nuit, du Escher Theater, du 9 au 27 juillet à la Maison du théâtre pour enfants
  • Histoire de la violence de Laurent Hatat, du 6 au 25 juillet à La Manufacture

Dans le festival « In » les Théâtres de la Ville de Luxembourg présentent cinq coproductions dont trois de théâtre et deux de danse, par exemple :

  • The Sheep Song de FC Bergman, du 16 au 25 juillet à l’Autre scène du Grand Avignon – Vedène
  • Sonoma, de Marcos Morau, du 21 au 25 juillet à la Cour d’honneur du Palais des Papes

Une présence professionnelle

En plus, d’une offre déjà bien fournie, le Luxembourg renforce sa présence sur place avec l’accompagnement de la Theater Federatioun et de Kultur lx (le nouvel outil dédié à la culture luxembourgeoise inaugurée début juillet). Les deux entités soutiennent la scène grand-ducale notamment avec la création de brochures, « Scène du Luxembourg » et « La création luxembourgeoise en Avignon ». 

Une journée professionnelle Grand Est/Luxembourg s’est également déroulée mardi 13 juillet à La Caserne. À cette occasion, l’Agence culturelle Grand Est a invité les responsables d’Esch 2022 à présenter leur capitale européenne de la Culture. Conviés également, les représentants de l’Association Internationale du Théâtre pour l’Enfance et la Jeunesse de Luxembourg ont pris part à une rencontre inter-plateformes avec le Réseau Jeune Public Grand Est. 

La présence luxembourgeoise au prestigieux Festival d’Avignon est donc remarquée et remarquable avec pas moins de 163 représentations de créations ou coproductions dont 12 sur la seule journée de mercredi 14 juillet.