Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Deux expositions à découvrir pour la réouverture de neimënster

Alors que la vie commence doucement à reprendre son cours dans le pays, les différentes institutions culturelles commencent elles aussi à réouvrir leurs portes au public. Le 11 mai prochain ce sera au tour de neimënster qui nous proposera de découvrir deux expositions gratuitement. 

Alors qu’il y a quelques semaines nous écrivions pour évoquer la fermeture les unes après les autres des différentes institutions culturelles du pays, nous sommes désormais heureux de pouvoir évoquer la réouverture progressive de ces dernières, et notamment de neimënster qui nous porpose d’accéder gratuitement aux expositions Lucien Wercollier ainsi que Portugal et Luxembourg – Pays d’espoir en temps de détresse.

Bien évidemment cette réouverture sera accompagnée de mesures permettant d’assurer la sécurité du public et du personnel de neimënster. Ainsi, la visite des expositions se fera sur réservation par téléphone, par mail ou inscription à l’accueil dans la limite des places disponibles. Le port du masque sera évidemment obligatoire pour le public et le personnel présent tout comme comme la mise en place d’une distanciation sociale d’au moins 2 mètres entre chaque personne. Dans un communiqué, neimënster évoque d’ailleurs la possibilité de « se réserver le droit de refuser l’accès à ses infrastructures à toute personne présentant des symptômes suspects. Enfin un circuit obligatoire sera mis en place avec une entrée et une sortie séparées afin d’éviter au public de se croiser.

Lucien Wercollier, le Luxembourg et le Portugal à l’honneur

Pierre, bronze, marbre, albâtre, verre, l’oeuvre de Lucien Wercollier est inscrite dans ces matériaux divers que tour à tour il découvrira et ne quittera plus. Un oeuvre à (re)découvrir à l’Abbaye de Neumünster où la collection privée de la famille Wercollier est réinstallée dans le déambulatoire de l’Abbaye, dans une scénographie spécialement conçue pour le lieu. Si les sculptures de Wercollier sont présentes en de nombreuses collections et de nombreux musées publics au Luxembourg et à l’étranger (Musée d’Art Moderne de Paris, Israel Museum de Jérusalem, Musée Olympique de Lausanne, Olympic Sculptures Parc de Séoul, Palais de l’Europe à Strasbourg…) cette exposition permanente est le seul ensemble qui documente la vie et l’oeuvre de l’un des grands artistes du XXe siècle.

De son côté, l’exposition Portugal et Luxembourg – Pays d’espoir en temps de détresse, mettra en lumière les pays ayant accueilli des réfugiés fuyant la guerre ou la misère comme cela a pu être le cas pour les citoyens luxembourgeois puis portugais. L’historienne Margarida Magalhaes Ramalho et l’architecte Luisa Pacheco Marques, à l’origine du musée Vilar Formoso Fronteira de Paz, ont activement contribué à mettre sur pieds l’exposition.