Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Trompe l’Oeil

Texte Godefroy Gordet
23.07.2015 à 14.08.2015 à Konschthaus Beim Engel
1 rue de la Loge
L-1945 Luxembourg (Luxembourg)

Katrijn et Anina ont commencé à tracer les premières lignes d’une exposition collective lors de leur rencontre au festival Food For Your Senses en juillet 2014.

Chacune d’elles avait remarqué que leurs travaux respectifs opérés comme un jeu de trompe l’oeil avec le spectateur. Le projet de Katrijn autant que les Mandalas de Anina, donnaient aux visiteurs, plusieurs aspects et différentes perceptions d’eux-mêmes. C’est à partir de là que les deux artistes ont décidé de monter une exposition qui rassemblerait autour des thèmes de l’illusion d’optique et du trompe l’oeil, plusieurs artistes de leur entourage.

C’est donc à la Galerie Konschthaus Beim Engel que l’exposition s’installe. Là, Pauline Raguin, une artiste française basée à Bruxelles viendra poser ses dessins qui invitent le regardant à se perdre dans un monde illusoire. Des dessins anamorphiques qui jouent avec la perspective pour ne se rendre visible que sur un axe bien précis.

2

Ramon Bruin, le hollandais, crée au stylo, des illusions en 3D, sur papier. Il combine dessin et photo dans des images déformées qui puisent leur identité dans l’imaginaire et les références de l’artiste. L’artiste allemand Frank Kortan rejoindra l’exposition avec certaines de ses peintures à l’huile qui mélangent surréalisme et illusion. Ici, « Réel et imaginaire, passé et futur, (…) cessent d’être perçus comme deux opposés différents ». Aude Legrand quant à elle évolue au travers de l’installation et de la sculpture conceptuelle. Elle expose ici deux installations dans laquelle elle questionne la notion de perspective au travers d’oeuvres qui modifient la vision du spectateur et la place de celui-ci dans l’espace d’exposition. Un travail autour de la modification du point de vue de l’individu.

5

Katrijn, à l’initiative de l’expo’, présentera sa série Calamus. Une série de bijoux qui donne l’illusion de formes florales à partir de matériaux synthétiques. Des pièces étonnantes qui tissent les liens entre visible et invisible. Anina Rubin, elle, travaille autour des nouveaux médias et crée des trompes l’oeil à travers de collages, d’installations et surtout de paillettes. Avec beaucoup de légèreté et de 3ème degré, l’artiste intègre notre société dans des oeuvres scintillantes et extravagantes.