Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

« George Dandin » : lutte des classes au Théâtre du Centaure

Texte : Karin Santer

Mardi soir au Théâtre du Centaure, nous avons pu assister à la première de la pièce de Molière, George Dandin, mise en scène par Anne Simon, assistée de Tom Dockal.

Cette pièce du grand dramaturge français qui fut l’objet de nombreuses et violentes critiques, notamment de Rousseau, a été créée le 15 juillet 1668 au Château de Versailles et fut représentée à plusieurs reprises et pour la première fois le 9 novembre de la même année au Théâtre du Palais-Royal.

Elle évoque le triste sort d’un riche paysan, George Dandin, qui, pour s’élever dans la société, épouse une jeune fille noble Angélique. Cette dernière n’a que mépris pour son pauvre époux, ne cessant, avec ses parents, Mr et Mme de Sotenville, de le rabaisser en lui rappelant qu’il vient d’une classe sociale inférieure.

De plus, George Dandin apprend de la part de son valet Lubin, que son épouse lui serait infidèle et entretiendrait une relation avec un gentilhomme de la Cour, Clitandre. Tentant de révéler à ses beaux-parents l’infidélité de son épouse, cette dernière, ne cessant de clamer son innocence, parvient à les convaincre et à faire en sorte que tout se retourne contre lui : l’arroseur arrosé. D’accusateur, il devient accusé et on assiste alors à sa dure descente aux enfers !

Déroutante mise en abyme

La pièce est très originale car on assiste à une mise en abyme. Elle met en scène les acteurs en train de répéter ladite pièce et parfois on ne sait plus si on assiste à cette pièce ou si l’on est carrément dans cette pièce !

En effet, tous les acteurs, à savoir Rom Blanco, Sophie Langevin, Mathieu Moro, Renelde Pierlot, Franck Sasonoff, Pitt Simon et Anouk Wagener sont performants voire époustouflants et parviennent à nous entraîner avec eux.
Une belle réussite également en ce qui concerne la scénographie et les costumes d’Anouk Schiltz.


Une très belle pièce à voir les 14,17, 19, 20, 21, 22, 23, 24 et 26 mars au Théâtre du Centaure, puis les 29 et 30 mars au Kulturhaus Niederanven, le 4 avril au Cube 521 Marnach et les 24 et 25 avril au Kinneksbond Mamer.