Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Le Magicien De Whitechapel, Benn

Texte Godefroy Gordet
Illustrations planches 18 et 26 du "Magicien de Whitechapel"

Sous-titré, « ACTE 1 Jerrold Piccobello », ce premier tome de la série du Magicien de Whitechapel nous a particulièrement interpellés. Tant par son esthétique entre pastel et clair obscure; jouant souvent avec une teinte dominante pour laisser le reste se « dessiner » par touche de couleur, un travail d’orfèvre réalisé par le coloriste Matterne Pierre; que pour son scénario haletant, très bien ficelé et mené par le maître bédéiste Benn (André Beniest).  Edité chez Dargaud et annoncé comme une trilogie « qui oscille entre l’aventure humaine et le récit fantastique »,  le Magicien de Whitechapel – ACTE 1 Jerrold Piccobello paraîtra demain (ce 27 février)…

Page 18

Pour le pitch,

Nous sommes à Londres en 1887 (période faste pour la magie) un magicien se détache parmi tous les autres, Jerrold Piccobello. Ce prestigieux nom de la magie au royaume britannique se fait à nouveau jeter comme un « malpropre » d’une audition… A bout de force, et découragé, le magicien retourne aux origines de sa vocation, sur les traces de son enfance. Là une rencontre va changer sa destinée.

Page 26

Benn (scénario, dessin),

André Beniest dit Benn (né en 1950) est un dessinateur et scénariste Belge. Ses débuts dans la BD il les fait en 1969 pour le journal Ons Volkske – Junior, élève en parallèle (Fusains et Gravure) de l’académie des Beaux-Arts de Bruxelles.

Après avoir publié La Famille Tik-Tak (Editions Dupuis), il collabore sur l’album Histoires de Schtroumpfs pour le Studio Peyo et commence à se faire un nom dans le milieu, pour plus tard réaliser l’épisode Autant en emporte le Blizzard de Yves Boreal (aux Editions Curiosity).

En 1982, il arrive chez Spirou et s’associe avec Desberg pour créer cinq albums de Mic Mac Adam (ambiance Victorienne aux frontières du surnaturel). Une série qui passera par les Editions Fleurus pour finir chez Dargaud sur un scénario de Brunschwig (Les Nouvelles aventures de Mic Mac Adam).

Chez Glénat de 1986 à 1990 il sortira Monsieur Cauchemar, adapté du roman policier de Pierre Siniac, puis Elmer et Moi, un roman BD en 2 tomes (Grand Prix du Festival de Durbuy 1990, Grand Prix du Jury de Hyère 1992, Crayon d’Or de Brignais 1998).

Pour Dargaud, il réalise en 92 la série Woogee, ou l’action prend comme toile de fond Hollywood. Enfin, en 2010 et 2011 il sort les deux tomes de l’histoire de Valentine Pitié, une orpheline au rude destin trouvant son chemin dans le Yukon du Grand Nord…