Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Le travail du corps d’Adam Linder s’expose au Mudam

+
de photos

Attentif à la diversité de l’art contemporain, le Mudam renforce son programme avec l’exposition des cinq services chorégraphiques créés par le danseur et chorégraphe Adam Linder.

Après avoir présenté l’exposition chorégraphiée Work/Travail/Arbeid de Anne Teresa De Keersmaeker, et son solo Violin Phase dans le Grand Hall en 2018, Adam Linder: Full Service affiche l’ambition d’ouverture du musée à travers la pluridisciplinarité de ses choix artistiques.

Parallèlement à ses œuvres scéniques, Adam Linder a développé une pratique qu’il nomme services chorégraphiques. Ces derniers lui permettent de travailler l’expression chorégraphique en dehors du contexte théâtral. Avec ces cinq services chorégraphiques, Adam Linder utilise le corps comme matière, ou plus précisément : le travail du corps. Cette série forme une réflexion sur la performance en relation à l’économie de service.

Ces services impliquent une transaction, chaque institution qui les accueille signe un contrat qui définit la relation entre les performeurs (danseurs), le service qu’ils offrent (la danse) et le coût de leur main-d’œuvre (dansée). L’hôte « loue » le service et paie un tarif horaire pour ce dernier.

Le Mudam a choisi de louer les cinq Services chorégraphiques d’Adam Linder, offrant ainsi une vue d’ensemble de l’approche singulière de l’artiste de la danse et la performance. Chacun de ces services est présenté pendant quatre semaines, investissant un espace d’exposition. Chaque service est interprété successivement, mais ils se chevauchent également au sein de différentes combinaisons, donnant lieu à de nouvelles juxtapositions et hybridations entre les corps et les mouvements.