Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Napster bradé à une start-up de retransmission de concerts en VR

Alors que la pandémie est responsable de milliards de dollars de pertes pour les tourneurs, les artistes et les salles de concert, de grands acteurs de l’industrie musicale se tournent peu à peu vers le digital pour proposer des performances immersives et virtuelles.

C’est le cas de la start-up britannique MelodyVR, qui espère consolider sa position dans le secteur musical avec sa récente acquisition de Napster pour à peine 70$ millions.

MelodyVR, qui se présente comme « l’unique plateforme musicale en VR sous licence », a racheté Rhapsody International, propriétaire de Napster.

Même s’il opère désormais comme n’importe quelle plateforme de streaming musical payant (avec 3 millions d’abonnés), Napster s’est fait connaître en devenant le premier site internet de partage gratuit de mp3 entre utilisateurs dans les années 2000.

Plusieurs procès d’artistes comme Dr Dre et Metallica ont finalement poussé l’entreprise à la faillite en 2002. Le service de streaming à la demande Rhapsody International avait fait renaître de ses cendres Napster en 2011, mais au format payant.

Même si Napster et MelodyVR continueront à opérer comme des entreprises distinctes dans un avenir proche, l’acquisition du service musical jette les bases de « la création d’une plateforme musicale unique qui offrira à la fois des performances live immersives et du streaming musical– pour la première fois de l’histoire. »

Le secteur du livestreaming musical en plein essor

Depuis sa création en 2018, MelodyVR a produit les concerts virtuels pour de nombreux musiciens, allant de Post Malone à KISS en passant par Lewis Capaldi, Kesha, Khalid, John Legend, Panic! At the Disco et Kelly Clarkson.

Même si cette entreprise londonienne affiche £15 millions de pertes de chiffre d’affaire pour l’année 2019, MelodyVR aurait bénéficié d’une augmentation de 1000% de téléchargement de son application depuis le début de la pandémie.

Ce chiffre encourageant atteste de l’intérêt porté par les artistes et les professionnels de l’industrie à des expériences à la croisée du gaming et du live.

Un exemple, en avril dernier, le rappeur Travis Scott a organisé un concert virtuel dans le jeu « Fortnite » pour présenter son nouveau single « Astronomical ». Il a ainsi attiré 12,3 millions de joueurs en même temps pour assister à sa performance dans le jeu vidéo.

Plus récemment, The Weeknd a attiré plus de 2 millions de visiteurs uniques sur TikTok lors d’un concert virtuel interactif appelé « The Weeknd Experience » , le 7 août.

Même si ce phénomène n’a rien de nouveau, la pandémie a accéléré les changements de l’industrie du live. Reste à savoir si les événements virtuels resteront prisés lorsque les festivals de musique et les grands concerts feront leur retour…