Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

THE OTHER SIDE OF HOPE RAFLE LA MISE

Texte : Raphaël Ferber

Le film du Finlandais d’Aki Kaurismäki a conquis le coeur du jury de la 7e édition du Lux Film Fest, devant I Am Not Your Negro de Raoul Peck, autre grosse sensation, et Dark Night de Tim Sutton.

« Jamais autant de films n’auront été diffusés » a lancé en préambule la jeune actrice Laetitia Galy, chargée d’animer la soirée de remise des prix du Lux Film Fest, qui s’est achevé dimanche dernier au bout de onze jours de marathon cinématographique. Mais il n’y a eu qu’un véritable vainqueur: The Other side of Hope (L’autre côté de l’espoir), d’Aki Kaurismäki, qui a obtenu les faveurs du jury « parce qu’il nous a fait rire, parce qu’il nous a ému, parce qu’il aborde un sujet qui nous semble essentiel en ces temps sombres, et qu’il l’aborde surtout d’une manière à la fois extrêmement pertinente et extrêmement originale. » On vous laisse juger :

Si The Other side of Hope est le grand vainqueur de cette année, les critiques ont d’une manière générale été emballés par la qualité des films projetés, à l’image aussi de I am not your negro de Raoul Peck, qui a raflé le prix du Documentaire et de Dark Night de Tim Sutton, récompensé du prix du public. Glory de Kristina Grozeva et Petar Valchanov s’empare du prix de la critique alors que I am not Madame Bovary de Feng Xiaogang est reparti avec une mention spéciale. A noter enfin que les plus jeunes ont eu largement la parole, le film d’animation allemand (coproduit par Mélusine Productions) Richard der Storch a été élu Coup de coeur des enfants, Auf Augenhöle a reçu le prix du jury enfants et Sami Blood celui du jury jeune.

«La plupart des films que nous avons vus interrogent de manière stimulante la question des relations entre les peuples, du racisme, de la différence et de la difficulté à écouter l’autre dans nos sociétés démocratiques modernes » ont résumé les membres du jury.

Les chiffres sont là pour le prouver, ce 7e « Luxembourg City Film Festival » a cartonné avec une hausse de fréquentation en salle de 13%, soit 16 000 spectateurs contre 14 200 l’an dernier. La fréquentation générale a, elle, bondi de 34% avec 29 300 participants, grâce -notamment- au succès de l’expo consacrée à Wes Anderson depuis le 27 janvier au Cercle Cité, et au pavillon VR, au Casino, qui a attiré 1 700 visiteurs.