Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Triggerfinger : « Nous aimons beaucoup le Luxembourg »

Interview : Pamela Mango & Carl Neyroud
Photos : Carl Neyroud / Deadly Sexy Carl / DR

Triggerfinger : "Nous aimons beaucoup le Luxembourg"

Originaires de Lierre en Région flamande, le trio rock ‘n’ roll Triggerfinger est de retour pour célébrer son 20e anniversaire avec un superbe coffret qui parcourt toute leur carrière en studio et en live. De retour au Luxembourg sur la scène de l’Atelier le 10 Mai, Ruben Block nous a accordé une interview pleine de rebondissements ! 


Vous revenez à l’atelier le 10 mai pour fêter vos 20 ans de carrière, comment vous sentez-vous ?

On est au top ! On l’a fait…20 ans ! On ne le réalise pas parce que nous avons toujours eu tendance à continuer, et que nous allons d’une aventure à une autre. Jusqu’à aujourd’hui, nous avons eu de la chance, il y a toujours eu quelque chose de nouveau que nous voulions essayer, même si c’est juste un nouvel album que nous voulions créer avec des angles légèrement différents.Vous ne réalisez pas toujours ce que vous avez fait. Dès qu’un album est prêt, vous partez en tournée. Mais tout à coup, vous réalisez que cela fait 20 ans que vous faites ça ! Et cette sortie, elle est différente de toutes les autres sorties d’album que nous avons fait, car pour le coup, nous faisons une boîte anniversaire avec des vinyls, des cds et un livre ! Et grâce à ça, vous obtenez un aperçu, vous cataloguez ce que vous avez fait toutes ces années et vous ne le faites pas tous les jours ! Vous parcourez tous les souvenirs, les photos… C’était super spécial !

Justement on avait une question concernant la box Edition limité pour les 20 ans du groupe, avec des raretés et des lives… cela a dû être un travail de titans pour réunir, choisir et assembler tout a ça non ?

Comme nous avions déjà sortis quelques albums live, nous voulions essayer quelque chose de différent. On a réuni les 20 meilleurs titres. Nous voulions également inclure des prises que nous avons faites lors de sessions radio. Et Nous avons également réenregistré certaines de nos chansons, à partir de simples pré amplis, c’est unique ! Nous nous sommes amusés à enregistrer et à assembler la boîte. C’était excitant pour nous de donner aux gens quelque chose de spécial ! Il y avait tellement de photos, c’était LA sélection (rires). Obligé sinon nous aurions un livre de 500 pages (rires) !

Vous êtes tous les trois très impliqués dans la conception de chaque album. Quelles sont vos influences ?

C’est difficile à dire, quand je fais des chansons, il est difficile de savoir d’où elles viennent, c’est inconscient. Tu lis des choses, tu vois des films, tu écoutes des chansons… bien sûr tu les enregistres dans une case de ta tête… Je pense que c’est une bonne chose que je ne réalise pas d’où vient mon inspiration (rires). Et parfois plus tard, tu t’en rends comptes et tu dis ‘’mais oui bien sûr ça vient de là ! »

Ceux qui vous suivent un peu savent que vous aimez bien les reprises , Man Down de Rihanna, Get Free de Major Lazer, Mercy de Duffy (avec la chanteuse Selah Sue), Au suivant de Jacques Brel, ou encore Sweet Dreams de Eurythmics pour ne citer qu’eux. Cette année vous reprenez INXS avec le titre I need you tonight…. Vous êtes fan d’INXS ou juste de ce morceau ? 

J’aime INXS, c’est un groupe de pop, mais ils ont des chansons vraiment cool ! Michael Hutchence était un chanteur et interprète incroyable. C’est pour ça que nous avons voulu essayer l’une de leurs chansons et surtout cette chanson. Cela convenait vraiment bien avec cette façon très particulière que nous avons enregistré cette chanson. Et tout le monde est tombé d’accord ! Vous savez, beaucoup de chansons que nous avons repris n’ont pas été choisies par nous-mêmes ! La plupart du temps, c’est souvent par le biais de radios qui ont pour tradition de faire reprendre des chansons. Par exemple, pour I follow River, c’était lors d’une émission radio où il fallait faire une reprise de cette chanson. Pour Rihanna c’était lors d’un show où un autre groupe de hip hop que nous adorons des Pays Bas ont également dû la reprendre. Et on a passé tellement de temps dans la salle de répétition à écouter la musique dans tous les sens afin de la reprendre de la manière la plus originale (rires) !

D’autres chanson que vous aimeriez reprendre ?

Il existe tellement de chansons cools ! Le problème, c’est que certaines chansons sont vraiment cool, mais pour certaines raisons, vous ne pouvez pas en faire quelque chose de bien, ni même vous les appropriez, vous voyez ce que je veux dire ? Et il est important de trouver une chanson où vous pouvez faire quelque chose d’intéressant, qui vous rend heureux, qui rend tout le monde heureux.

Si vous deviez chanter une chanson sur scène avec une autre artiste qu’elle serait-t-il ?

C’est une très bonne question… Il y a beaucoup d’artistes…. J’adorerais partager la scène avec Howlin’ Wolf (musicien de blues américain) et voir ce qu’il se passe. Je ne pense pas que tout le monde serait époustouflé, mais j’aimerais partager la scène avec le groupe d’ Howlin’ Wolf et faire juste les chœurs discrètement (rires) C’est clair que ça ne me dérangerait pas de rester là, sur scène avec eux.

Avant de se quitter, un message au public de l’Atelier pour le 10 mai ?

Nous adorons le Luxembourg ! Nous y avons toujours passés de très bons moments ! Et vécus des expériences étranges (rires)! Je me souviens d’une fois où nous jouions au festival Rock a Field… et nous avons joué 2 fois le même jour ! Un groupe avait été retardé et ils ne pouvaient pas arriver à l’heure. Nous venions de jouer notre set l’après-midi, et quand nous sommes sortis de la scène, nous sommes passés devant le bureau de la production et quelqu’un nous a demandé en plaisantant à moitié « Pourquoi vous ne joueriez pas à nouveau ?! » et nous avons répondu  »Ha mais pourquoi pas ! », ils étaient choqués ! Nous avons étudié la chose de manière très simple et nous avons joué à nouveau et pendant 2 heures ! Nous avons un peu changé la setlist pour que les gens qui étaient déjà venus à notre premier set puisse assister à quelque chose de différent et c’était fantastique ! Nous aimons beaucoup le Luxembourg, les gens sont très cool et sympas, c’est génial de venir là-bas!

Vous êtes donc impatients de revenir même si on ne vous promet pas cette fois que vous allez pouvoir jouer deux fois ?

Oui c’est clair, vraiment ! Et tout le monde est le bienvenu ! Et ne vous inquiétez pas, on est déjà super ravis de jouer qu’une seule fois (rires) !


La galerie de leur dernier passage a l’atelier ici

Le 30 avril à Den Atelier. Places disponibles sur www.atelier.lu !