Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Kim Kardashian ouvre la voie à plus de diversité dans le swimwear

Après les sous-vêtements, le loungewear, et la lingerie sculptante, Kim Kardashian se jette à l’eau avec une première ligne de maillots de bain articulée, comme ses prédécesseurs, autour de l’inclusion. Avec une gamme de tailles (très) étendues, cette collection allie design, confort, éco-responsabilité, et accessibilité. Chronique d’un succès annoncé.

Créée il y a près de 3 ans, la marque de shapewear de Kim Kardashian, Skims, a clairement connu une ascension fulgurante. Récemment valorisée à 3,2 milliards de dollars – une coquette somme – la griffe s’étend désormais de la lingerie sculptante aux sous-vêtements en passant par les vêtements d’intérieur. Et la business woman n’entend pas s’arrêter là puisqu’elle se lance, ce vendredi 18 mars, dans le swimwear. Une réponse à la demande de ses fans, comme elle le précise elle-même sur Instagram. Au regard des commentaires qui ont rapidement fusé sous le post de la star de télé-réalité, cette nouvelle ligne devrait rapidement être ‘sold out’.

Influence et inclusion, le combo gagnant

Tout comme Rihanna, qui fait l’unanimité avec sa marque de lingerie inclusive Savage X Fenty, Kim Kardashian est parvenue en quelques années seulement à séduire un public en quête de sous-vêtements adaptés – sans exception – à toutes les morphologies. Chose qui n’est absolument pas légion aujourd’hui, bien que les marques spécialisées aient multiplié les efforts en ce sens ces dernières années. Un crédo qui fait pourtant recette, et qui prouve que les femmes – et les hommes – se tournent progressivement vers des marques qui s’engagent en faveur de l’inclusion.

Pas encore sortie, la collection, qui propose « des styles qui épousent les courbes pour vous permettre d’être à l’aise et sûre de vous où que vous alliez », fait déjà l’unanimité sur les réseaux sociaux. Forte d’une communauté de près de 300 millions de personnes sur Instagram, Kim Kardashian n’a pas vraiment de souci à se faire quant au succès à venir de ce nouveau projet.

Minimalisme et éco-responsabilité

Avec cette première ligne de maillots de bain, Kim K. continue de coller à l’ADN de la marque, à savoir proposer des pièces confortables, sans chichi ni froufrous – franchement pas son genre – avec des coupes adaptées au plus grand nombre, dans un esprit minimaliste, et – malin – conçues en majorité à partir de nylon recyclé. Chose qui permet à la star de mettre en avant l’argument éco-responsable. Difficile de faire plus attrayant pour un public déjà conquis. 

Et si l’on s’intéresse de plus près aux pièces proposées, déclinées chacune dans pas moins de sept coloris, on s’aperçoit que la collection a bel et bien été pensée pour toutes les femmes. Il ne s’agit pas que d’une question de tailles, qui s’étendent tout de même du XXS au 4XL, mais de formes. Il est absolument impossible, à vrai dire, de ne pas trouver chaussure à son pied. Triangle, brassière, top échancré, bandeau, crop top à manches longues ou courtes, T-shirt de bain, et pas moins de six déclinaisons de maillots une-pièce, dont un combishort de bain, mais aussi une jupe et un paréo… La ligne s’adresse bel et bien au plus grand nombre – et même plus.

Côté prix, Skims Swim colle à la gamme proposée pour la lingerie. Les hauts et les bas de maillots de bain classiques sont proposés à partir de 30 euros, quand il faut compter environ 80 euros pour un maillot une-pièce. Pas donné, on l’accorde, mais rien d’excessif non plus. Reste désormais à voir si cette nouvelle ligne aura bel et bien le succès escompté.