Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Diekirch lance sa première bière sans alcool

L’époque où il fallait faire des compromis est révolue. Depuis le 22 février, la nouvelle bière Diekirch sans alcool est disponible dans tous les points de vente au Luxembourg. Un processus brassicole innovant qui vous ne vous fera pas oublier de dire Proost !

Après avoir commercialisé au printemps 2016 la « Diekirch Radler », une bière à faible pourcentage d’alcool, Diekirch passe à la vitesse supérieure. « Nous nous adressons aux amateurs qui veulent boire une vraie bière sans les inconvénients de l’alcool » précise Arnold Blondeel, Directeur Général de la Brasserie de Luxembourg depuis 2016.

Pourquoi une bière sans alcool ?

La création de cette nouvelle Diekirch est d’abord un choix conscient. Un objectif à long terme se dessine : essayer de réduire la consommation à risque d’alcool d’au moins 20 % dans plusieurs villes d’ici 2020. La Brasserie de Luxembourg met en place d’autres techniques comme celle de l’étiquetage préventif sur leurs produits, ce guide de consommations devraient d’ailleurs recouvrir l’entièreté des bières d’ici 2025. Faisant partie du géant AB-In Bev, groupe brassicole belgo-brésilien, la Brasserie fait partie d’un programme qui vise à ce qu’au moins 20% du volume global des produits en 2025 soit à faible pourcentage d’alcool.

Les consommateurs sont de plus en plus intéressés par un mode de vie équilibré. Sensibles à l’origine de ce qu’ils mangent, ils recherchent des produits frais, naturels et moins transformés. « Nous sélectionnons les matières premières les plus saines » indique Arnold Blondeel.

Un processus unique

Cette nouvelle bière est donc le fruit d’un nouveau procédé de brassage unique, innovant et surtout déposé. La recette est élaborée par Marc Böttner, Maître Brasseur depuis 2000 et employé de la Brasserie Mousel-Diekirch depuis 2011. Ce processus, il le travaille depuis maintenant 2 ans et demi. La technique du brassage de cette bière à 0,0% d’alcool est le résultat de plusieurs essais : elle moût avec un faible taux en sucres fermentables pour ensuite être brassée dans son entièreté avant d’être désalcoolisée afin de « retrouver l’arôme d’une vraie bière mais sans l’alcool ».

La bière sans alcool, le nouveau classique des brasseurs

La bière sans alcool est très répandue depuis quelques années. « Il s’agit du segment qui a le plus progressé en 2015 avec une croissance de 40% » explique Marc Vermeulen, PDG des Brasseries Kronenbourg. Selon l’analyste Mintel, spécialiste mondial de l’étude de marché, 60 % des acheteurs de bières en Espagne auraient choisi des bières sans alcool au cours de l’année 2013. De même pour les consommateurs allemands qui ont été près de 47% à opter pour ces bières nouvelle génération.

En avril 2016, lors du lancement de la bière à faible taux d’alcool, la « Diekirch Radler » saveur citron, les ventes ont été très positives. »Elle a marché au-delà de nos espérances » explique Arnold Blondeel. Diekirch lance donc sa nouvelle bière 0,0% d’alcool, sans complexe. Pour Monsieur Blondeel, cette consommation est d’ailleurs complètement assumée, l’objectif à terme étant de « rendre cool le fait de boire de la bière sans alcool ».