Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Ça va (encore) dépoter aux Aralunaires 2024

Par Fabien Rodrigues / Photo : Sebastien Cuvelier

Le très chouette festival musical d’Arlon est de retour pour une édition anniversaire qui promet à nouveau de très beaux moments, avec pas moins de 37 artistes sur 5 jours dans 18 lieux et 10 concerts gratuits grâce au Lab…

Sans oublier 15 bougies, baby ! Oui, Les Aralunaires fêtent déjà leur 15e  anniversaire, 15 éditions pendant lesquelles elles ont « fait d’Arlon ce qu’on sait faire de mieux depuis 2009 : de tout, partout, tout le temps et sans modération » !

Les étoiles semblent s’être alignées : une édition anniversaire qui commence par un jour férié ne peut qu’être un grand cru : ça commencera donc sur les chapeaux de roue le mercredi 1er mai, dès l’après-midi, pour lancer les festivités entre jazz, dream pop et électro funk avec KAT, Bobbi Lu et echofarmer aux Halles, avec – pour le plus plaisir des festivaliers – une nouvelle scénographie surprise et une Araluna, bière locale et officielle du festival… Ce sera le premier des 14 événements qui rythmeront la ville d’Arlon durant les 5 jours de festival. S’il est impossible – ou en tout cas trop rébarbatif – de tout passer en revue ici, on vous donne quelques pistes qui ne devraient pas avoir trop de mal à convaincre que le PASS est une bonne idée pour ne rien rater.  

Ainsi, le premier soir marque le retour du festival à l’église Saint-Donat après de longs travaux et quelques années d’absence – on se souvient d’un live exceptionnel de Fischbach, alors encore relativement inconnus ! C’est le charismatique Loverman qui sera l’artisan de ce retour, on a clairement hâte…

En face, l’emo rap des étoiles montantes Moji et Sboy, et puis ça déroule de soir en soir… De la dance-punk psyché de la sensation londonienne Fat Dog en passant par les bonnes vibrations néo-soul de Reinel Bakole ou le post-punk glacial et inquiétant de Whispering Sons, le festival est curieux et vous emmène de lieu en style, de claque en découverte.

Côté musiques électroniques, comme le veut la tradition, c’est l’ancien Palais de justice qui se transforme en club avec l’icône Teki Latex en tête. Le samedi, le trio belgo-irakien Use Knife fera, quant à lui, déferler son électro orientale et engagée. Et en clôture, c’est du côté de la house de Chicago qu’on lorgnera, avec un live des jazzeux Emile Londonien – accompagnés pour l’occasion de Kuna Maze – qui s’annonce tout à fait spectaculaire, fieu.

Mais les Aralunaires promettent aussi de s’engager dans des chemins parfois moins évidents. Comme les chansons incroyablement chargées d’émotion de Mayssa Jallad, qui racontent à l’ISMA un pan de la guerre du Liban et dont le concert suivi d’un échange avec le public. Ou encore la bossa nova en wallon-liégeois de Guy Cabay, grand écart seventies entre les forêts de Theux et les plages de Copacabana.

Pour cette édition anniversaire, on s’attend également à un weekend plus chargé qu’à l’habitude. Outre le Lab et son parcours gratuit de 10 showcases chez l’habitant – ADN du festival et le « meilleur ratio découverte/mètre carré de la Grande Région » selon l’équipe du festival – sont aussi affichés au programme des apéros survoltés au Nord avec le punk variété des foutraques de Spagguetta Orghasmmond – on espère s’ambiancer sur leur génial L’Amour à Charleroi – et la « no wave sautillante » – concept ! – des québécois de La Sécurité.

Enfin pour les (plus) sportifs du dimanche, les Aralunaires promettent « un réveil en danseuse » puisqu’une parade électro-cycliste emmènera les cyclistes mélomanes jusqu’à Weyler par les chemins de traverse, pour y découvrir la performance en roue libre et vélotripante de JOUBe. « Arlon c’est toujours pas Austin, mais du 1er au 5 mai ça sera certainement le chef-lieu de la côte ouest mosellane où il faudra traîner ses santiags», conclut l’orga. On est un peu déçus que les concerts en piscine, à l’instar du live dominical fantastique de WWWater à piscine de l’Athénée en 2019, ne soient toujours pas de retour, mais « on y reviendra », promet le boss Sebastien Cuvelier – alors on croise les doigts !

Les PASS 5 jours sont en vente depuis peu, et attention, ça part très vite! Surtout au prix tout doux de septante euros, dis… Les tickets pour les concerts individuels seront quant à eux mis en vente le 19 février prochain à 12h, le tout via le site des Aralunaires bien sûr.

Un concentré de news culture, de bons plans lifestyle et d’exclus en une newsletter BOLD chaque mercredi ? C’est en un clic avec ce lien !