Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Siska, « Unconditional Rebel »

Texte Godefroy Gordet

Siska, groupe français fraichement débarqué dans le collimateur de l’électro trip-hop, a récemment balancé un clip techniquement sublimissime sur la toile.

D’abord pour dire quelques mots sur Siska, on a comme l’impression que tout cela est encore tout jeunot. Définit comme, « un projet qui se déplace entre neo soul et trip-hop, une âme électro chargée de sons du Bristol des années 90… » Un truc qui, en tout cas, nous excite pas mal, il faut le dire. Ils (ou juste « elle ») sortent un EP le 2 mars et pour les quelques chanceux du coin, vous pourrez croiser Siska les 19 et 21 mars au U. percut à Marseille et le 2 avril au Batafor de Paris.

C’est sur le titre Unconditional Rebel, que le « projet » Siska a décidé de mettre des images.

80 figurants alignés devant une route, avec en toile de fond une zone industrielle à la française (de ce qu’on a pu reconnaître), se lancent dans différentes actions aussi absurdes que « hors contexte ». Un pêcheur inuit côtoie un Cupidon torché au Jack Daniels, des enfants qui font des bulles, ou un groupe de paparazzi. On y comprend pas grand chose, mais c’est dans l’exécution que le clip excelle.

Tournée en slow motion, sur un long travelling exécuté par une voiture lancée à 50 km/h, la prise de vue se compte en seconde alors que le rendu final nous donne une vidéo vraiment classe pleine d’actions fragmentées et décomposées à l’extrême. Il a fallut monter à 1000 images/seconde pour choper un tel résultat et obtenir 3,28 minutes de délire. Bien sûr le film a subit quelques ajustements, et un léger lifting niveau étalonnage en post prod’. En gros, Benoit Maffone, du studio de création numérique basé à Marseille La Planète Rouge (studio producteur) a posé quelques effets visuels sur les images de Thomas Rames, histoire de rendre le résultat encore plus choli.

Ecrit et réalisé par le cinéaste français Guillaume Panariello (son showrell ici), la vidéo est en lisse pour le prix VOTD ici, donc n’hésitez pas à soutenir ces jeunes bourrés de talents tant côté son que visuel!