Regarder la vidéo en entier
Accéder directement au site
BOLD Magazine BOLD Magazine

Scott Holiday (Rival Sons) : « J’adore le Luxembourg ! »

Textes : Pamela Mango
Photos : Carl Neyroud

Au Mainsquare festival, Scott Holiday, guitariste des Rivals Sons, tout droit sorti de chez le barbier, a profité de son temps libre avant de monter sur scène pour discuter de leur dernier album Feral Roots sorti en Janvier dernier, de ses coups de cœur guitare, du festival et bien d’autres choses. 

Votre dernier album Feral Roots est sorti en début d’année. On peut sentir que cet album est différent des autres que vous aviez composé avant. Pourquoi de changement ?

Nous avons écrit différemment cette fois-ci. Pour les autres albums j’écrivais tout seul de mon côté, et Jay faisait de même du sien (Jay Buchanan chanteur de Rival Sons), et on se réunissait que lorsque nous étions sur le point d’enregistrer en studio, on écrivait assez rapidement, et on travaillait aussi beaucoup plus rapidement, même avec les producteurs et les gars en studio. Cet album semble plus sauvage, mais cette fois, Jay et moi avons pris beaucoup plus de temps pour écrire. On s’est isolé dans une forêt dans le Tenesse, on était dans cette cabane où nous allions faire des feux la nuit pour discuter du concept de l’album. Nous avons travaillé beaucoup plus sur les chansons. C’est ce qui a fait la grande différence.

On sait que tu as une belle collection de guitare, tu les as toutes ramené avec toi pour la tournée ? Quelle est ta préférée ?

Effectivement, j’en ai ramené beaucoup avec moi, 10, 11 ! Tu sais auand j’étais beaucoup plus jeune, j’ai vu Tom Petty jouer. Et à chaque chanson, il changeait de guitare, et j’ai adoré cette idée, c’était le truc le plus cool que j’avais jamais vu. Chaque guitare était spécialement choisie et conçue. Je l’ai regardé et je me suis dit que quand j’aurais l’opportunité de le faire, je ferais de même ! Et maintenant j’ai l’opportunité de le faire, j’ai toutes ces guitares magnifiques, tous ces fabricants avec qui je travaille. Pour ce qui est de mes préférées, je travaille avec le fabricant Doug Kauer que j’adore vraiment ! Et comme je suis en France, il faut absolument que je mentionne Meloduende, mon ami Bertrand qui produit ces magnifiques guitares avec des caisses d’aluminium, j’en ai plusieurs et je pense que je vais utiliser la Penny, avec ces pièces en cuivre aujourd’hui.  Toutes les guitares que je possède sont plus belles les unes que les autres.

Est-ce que tu as des petites histoires de tournées à nous partager ?!

Je n’ai pas vraiment d’anecdotes, mais si tu te retournes tu verras mes enfants de 10 et 12 ans entrain de jouer au babyfoot avec mon ami ! Ils viennent juste d’arriver de Paris !

Est-ce qu’ils aimeraient entreprendre la carrière de leur père ?

Je ne sais pas encore ! S’ils veulent le faire, je suis sur qu’ils en seront capables ! Mais c’est un métier difficile et c’est très dur de percer ! J’essaie de les emmener vers une autre direction… mais qui sait !

De retour au Mainsquare festival, vous aviez déjà joué en 2015,  heureux d’être ici à nouveau ?

Je suis super content ! C’est un super festival ! Si tu écoutes, notre musique est sauvage et « dirty », c’est du rock n roll avec une grande sensibilité pop ! Et ce festival est très pop !

Et c’est organisé par notre très cher ami Armel, et on y passe toujours de très bons moments. Ces belles scènes, l’organisation, l’espace artiste ! Là par exemple, j’ai passé une heure avec le barbier à me faire raser et pomponner, c’est merveilleux.

Enfin vous étiez au Luxembourg en début d’année, vous pensez revenir bientôt ?

Bien sûr ! J’adore le Luxembourg ! Je sais que la plupart des gens ratent ce pays sur leur route ! Et je ne sais comment, nos managers ont vraiment bien arrangé les choses pour qu’on ne loupe pas le coche ! Je ne sais pas si en automne on a quelque chose de prévu au Luxembourg, mais si ce n’est pas le cas, ça sera dans les alentours !

C’est peut-être un peu tôt pour demander cela, mais, vous avez déjà écrit pour un prochain album ?

J’écris tout le temps, j’ai tout le temps des idées !  On a beaucoup d’idées dans plein de directions ! Je pense qu’on reviendra avec des singles surement l’année prochaine !


L’intégralité du live de rival sons au Main Square Festival 2019 ici